Notre histoire

L’expérience personnelle de son créateur est à l’origine du concept de la poubelle 1884.

Fini la corvée quotidienne de la poubelle!

Un soir, en rentrant chez lui, alors que Fabien Thomas venait d’éventrer le sac trop compressé de sa poubelle et que tous les déchets se répandaient sur le sol, il eût l’idée de développer un système qui éviterait ce genre de désagrément. Il imagina une poubelle innovante, dotée d’une porte frontale et d’une recharge de sacs accolés les uns aux autres. Un concept était né. Après une première ébauche bricolée à partir d’une poubelle en plastique découpée et percée de part en part, Fabien dépose son brevet en 2012. Les trois années suivantes, Fabien travaille en étroite collaboration avec une équipe de designers et d’industriels, basés essentiellement dans le bassin stéphanois et la Haute-Loire, pour améliorer progressivement le concept de base et trouver la forme la plus adaptée aux usagers. En 2015, Fabien Thomas expose un premier prototype de sa poubelle à la Biennale Internationale du Design de Saint-Étienne. Le public teste et approuve…

Une étude de marché est réalisée à cette occasion confirmant le besoin de créer un produit de ce type. Durant les deux années qui suivent, la poubelle est encore affinée pour aboutir à de nouveaux prototypes présentés en 2016 au salon de l’Innovation à Lyon puis, en 2017, lors de la Biennale Internationale du Design de Saint-Étienne. La poubelle design prend le nom « 1884 », en référence à l’année où Eugène Poubelle, préfet de la Seine, inventa un récipient permettant de maintenir les rues propres à Paris. Fabien Thomas crée le modèle encastrable, pour répondre à la demande d’un plus large public.           

Evidemment, il ne compte pas en rester là car il a encore bien d’autres idées pour étoffer sa gamme Distribel

>> Retrouvez toute notre actu sur Facebook